tests psychotechniques  
  Accueil                  Ethique Déontologie              Psychothérapies              Consultations                  Tests psychotechniques              Contact
   
 

test psychotechnique annulation permis

test psychotechnique permis annulé

test psychotechnique suspension permis

Tests psychotechniques

L’examen psychotechnique vise à évaluer les aptitudes des candidats à la tâche de conduite et comporte deux parties : une entretien individuel et une passation de tests psychotechniques.
En lien avec la psychologie de la circulation, les outils diagnostiques testent plusieurs dimensions : réactivité, coordination sensorimotrice, attention, concentration, perception optique, disposition par rapport aux risques.

Cette évaluation psychotechnique peut s’effectuer soit :
  • Après une annulation judiciaire du permis de conduire (décision prononcée par le tribunal)
  • Après une annulation administrative du permis de conduire (invalidation pour solde de points nul)
  • Après une suspension du permis de conduire.

Cet examen est obligatoire, précède ou fait suite à la visite médicale en préfecture.
La batterie de tests ne nécessite aucune préparation, ni connaissance relative au code de la route.
Annulation, invalidation ou suspension du permis
Que ce soit suite à une annulation ou à une invalidation du permis de conduire, l’automobiliste n’a plus de droit de conduire pendant une période donnée (cette mesure concerne toutes les catégories du permis de conduire) . Il ne pourra solliciter un nouveau permis qu’après une période définie et après avoir été reconnu apte à des examens médicaux, biologiques et psychotechniques effectués à ses frais.

L’invalidation du permis de conduire
C’est une mesure administrative conduisant au retrait définitif du permis de conduire. Afin de pouvoir reconduire, l’automobiliste devra passer devant une Commission Médicale en Préfecture avant d’être autorisé à repasser le code de la route.
Le permis à points est doté d’un capital maximal de 12 points, 6 points pour le permis probatoire (nouveau permis). Lorsque que le nombre de points est nul, le permis de conduire est invalidé.
Le conducteur est informé par lettre recommandée (référence 48SI) avec accusé de réception. Il a l’obligation de restituer son permis de conduire en préfecture ou en sous préfecture dans les 10 jours qui suivent la réception de cette lettre.
Un récépissé de remise de titre doit lui être remis par le Préfet ou le Sous Préfet de son département (doc. Réf. 44). Ce document lui permettra de solliciter un nouveau permis.
Il ne pourra obtenir un nouveau permis de conduire qu’au bout de six mois à partir de la date de remise du titre en Préfecture. Le délai est porté à un an si une perte totale des points est déjà intervenue dans les cinq ans précédant la première annulation.

Le conducteur devra passer avec succès :
  • Une visite médicale en Préfecture,
  • Un examen psychotechnique avec un psychologue agréé.
  • L’épreuve du code de la route, après avoir été reconnu apte par la Commission Médicale des Permis de conduire.

Ces épreuves peuvent être effectuées pendant la période de six mois. A noter que l’automobiliste a un délai de 9 mois à partir de la date de retrait du titre pour commencer les démarches, au-delà de cette période il sera obligé de repasser l’épreuve de conduite ainsi que l’examen du code de la route.
Si l’automobiliste était en période probatoire au moment de l’annulation de son permis, il devra également passer en plus de l’épreuve théorique du code, l’épreuve de conduite.
L’annulation du permis de conduire :
C’est une mesure judiciaire conduisant au retrait définitif du permis, quel que soit le nombre de points restant sur le permis.

Pour retrouver son permis de conduire, le conducteur devra passer avec succès :

  • Une visite médicale en Préfecture,
  • Un examen psychotechnique,
  • L’épreuve du code de la route lorsque la durée de l’annulation est inférieure à un an. En cas l’annulation d’un an ou plus, l’automobiliste devra passer, en plus du code, l’épreuve de conduite du permis.

La suspension du permis de conduire: En cas d’infraction grave au Code de la route, le préfet territorialement compétent peut décider de suspendre le permis de conduire de l’auteur de l’infraction pour une durée qui n’excède pas six mois.
Il s’agit d’une mesure administrative de sûreté, visant à écarter momentanément de la route un conducteur dont le comportement est considéré comme dangereux et à éviter, ainsi, qu’il ne commette de nouvelles infractions. La suspension du permis de conduire est principalement prononcée en cas d’excès de vitesse, de délit de fuite, de conduite en état d’ivresse ou sous l’emprise de stupéfiants.

Permis et Test Psychotechnique, Pour Permis Suspendu, Annulé ou Invalidé ? Réservez Votre Test Et Récupérez Rapidement Votre Permis De Conduire. test psychotechnique annulation permis, test psychotechnique permis annulé, test psychotechnique suspension permis, test psychotechnique permis suspendu, test psychotechnique invalidation permis, test psychotechnique permis invalidé Nice 06, Toulon 83, La valette, Hyères, var, Corse, Ajaccio.

 


© Copyright 2014 Dewinter Group